High performance tree – métaphore de la performance

by Jean-Francois on September 19, 2011 · 3 comments

Dear Lyssa,
When we met in June we discussed the high performance tree and I told you I was using it to set the vision of the Agile journey with the teams I coach. You asked me to write an article in French about the performance tree and I promised I would to it.
Done ! :-)
Thank you for who you are
Kindest regards
Jean-François

L’Agilité est un monde plein de métaphores. C’est tout à fait cohérent avec l’essence de l’Agilité. La métaphore parle à notre coté émotionnel et stimule des mécanismes de compréhension et de mémoire différents de ceux atteints par la voie rationnelle.

Le livre de Lyssa Adkins Coaching Agile Teams est mon compagnon depuis un bon moment. Le coach Agile fourni des repères à une équipe, mais dans ce métier émergent il a bien besoin lui aussi de trouver les siens. Ce livre est une source d’inspiration pour moi, et j’ai repris, entre autres, la métaphore del’arbre de haute performance que j’utilise régulièrement pour donner une vision à l’équipe et positionner le coach dans le contexte.

On ne passe pas à l’Agilité pour obtenir d’une autre façon les mêmes résultats que l’on aurait obtenus en mode traditionnel: notre but est d’être meilleurs, bien meilleurs même, et d’arriver à des résultats qu’on se croyait incapable d’atteindre. C’est une grande satisfaction personnelle pour chacun des équipiers que d’être dans une grande équipe .
Et ça change le regard des clients et de l’entreprise.

Le chemin vers la performance passe par la conscience et l’envie (l’augmentation de performance ne peut pas être un imposée par l’extérieur). Donner accès à l’une et favoriser l’autre sont deux des axes de travail du coach.

Le démarrage d’une nouvelle équipe est un moment privilégié. Les équipiers peuvent déjà se connaître, ou pas. Certains on déjà fait du Scrum, d’autre non. Certains ont 25 ans, d’autre 50…
Ils ont été formés la plupart du temps, mais parfois pas. Dans leur projets précédents ils ont pu réussir ou échouer. Dans une équipe Agile précédente ils ont mis en place des pratiques particulières qu’ils ont l’intention de reproduire dans cette nouvelle équipe, ce ne sera pas forcément l’avis de tout le monde…

Et puis il y a le coach. Certains découvrent que ça existe et s’interrogent sur sa place. D’autres pensent que cela va leur faire un peu d’ombre, l’Agilité ils connaissent, ils n’ont pas besoin qu’on leur explique.

Au démarrage d’une équipe j’anime différents ateliers pour permettre à une équipe de se découvrir et de se constituer. L’un des ateliers consiste à positionner clairement l’esprit dans lequel j’interviens, quelle est ma perspective et où est ma place.

L’un des 2 outils que j’utilise est l’arbre de haute performance.

Cet arbre a ses racines dans les 5 valeurs Scrum : l’engagement, le courage, l’ouverture (ou la franchise), le focus et le respect.

L’arbre de la haute performance se développe en s’alimentant sur ces valeurs. Si elles sont fortes l’arbre grandit et la ramure se développe pour aller chercher la lumière, l’arbre se renforce, ses racines grandissent en retour et tout l’arbre en profite.

Il devient un endroit engageant. Il contient les branches que l’équipe reconnaitra pour les avoir mises en place : l’autogestion, la direction par le consensus, le pouvoir de décision, la confiance en sa capacité à faire, la propriété de ses engagements et de ses résultats, la motivation par la confiance plutôt que par la crainte ou le ressentiment, les désaccords constructifs…

C’est cet arbre qui porte les fruits de la haute performance : la valeur métier est obtenue plus rapidement, la valeur obtenue est la juste valeur, les résultats atteignent un niveau insoupçonné, une équipe capable de tout affronter, une place ou chacun peut grandir.

Le coach n’a pas de place dans cet arbre , c’est celui de l’équipe. Sa place est à coté et c’est pour cela que dans le dessin je m’ajoute sous la forme du jardinier.

Je réutilise cette métaphore par la suite quand il s’agit de mettre en évidence les obstacles sur la route.
Il permet de repositionner la vision du départ et d’interroger l’équipe : “Est on satisfait des fruits que l’on obtient ?”, “où est-ce que nos racines sont faibles ?” , “quelle branche devrions nous renforcer”…
Les équipes créent leur propre chemin et chaque arbre est différent.

La video d’explication par Lyssa elle-même

This post was originally published at Jean-François’ blog.  Thanks, Jean-François!

{ 3 trackbacks }

High performance tree | Agile CafeAgile Cafe
January 26, 2013 at 12:01 am
High performance tree | Agile Cafe
June 10, 2013 at 1:25 am
High performance tree |Agile Cafe
July 12, 2013 at 11:26 am

{ 0 comments… add one now }

Leave a Comment

Previous post:

Next post: